FB_IMG_1636371869318.jpg

Virginie Julien

Directrice de crĂšche

📍 Ivry-sur-Seine

📚 Parcours

- Toujours attirĂ©e par le bien-ĂȘtre, elle a voulu s’orienter vers les mĂ©tiers du soin.
- Elle a donc suivi un cursus d’infirmiĂšre puĂ©ricultrice.
- Ensuite, elle a souhaité intégrer le monde de la petite enfance pour la qualité relationnelle et les multiples compétences exigées.
- Elle a une rĂ©elle appĂ©tence dans le dĂ©veloppement de l’enfant et l’accompagnement des adultes qui encadrent les enfants (parents et professionnels).
- Elle est passionnĂ©e de pĂ©dagogie de l’enfant de 0 Ă  6 ans.

đŸ’Œ MĂ©tier

- Elle est directrice de crĂšche depuis bientĂŽt 4 ans, poste dans lequel elle s’épanouie Ă  la fois Ă  travers le management des Ă©quipes mais aussi dans l’enrichissement de ses connaissances en pĂ©dagogie pour accompagner les jeunes enfants.
- AprĂšs s’ĂȘtre questionnĂ©e sur la maniĂšre dont elle pouvait accompagner les Ă©quipes et les enfants, elle s’est penchĂ©e sur l’outil du Yoga.
- Aujourd’hui elle est diplĂŽmĂ©e de yoga prĂ© et post-natal et elle complĂšte ce parcours par une formation globale en yoga. A travers ce processus, elle souhaite dĂ©velopper un yoga accessible Ă  tous. Un yoga que l’on peut partager en famille, en crĂšche pour faire grandir nos enfants dans un environnement propice, loin du stress quotidien.

đŸ‘¶ Actions

- Le yoga intĂšgre plusieurs axes dans la pratique. Ce qui a particuliĂšrement suscitĂ© son intĂ©rĂȘt, c’est l’alliance de la nutrition, des postures et de la respiration pour consolider son rapport Ă  soi. En effet, elle a cheminĂ© pendant ces 4 annĂ©es d’expĂ©rience professionnelle pour arriver Ă  une conclusion : prendre soin de soi, est une clĂ© pour prendre soin de l’autre. Sa fille qui a maintenant 6 ans, l’a beaucoup aidĂ© dans ce processus de rĂ©flexion.
​
- Il existe cependant une diffĂ©rence entre le yoga pour les enfants et le yoga pour les adultes. En effet, le corps d’un enfant n’est pas le mĂȘme qu’un adulte et le dĂ©veloppement cognitif non plus. Les propositions de yoga pour les enfants seront beaucoup plus ludiques et rythmĂ©es.
​
- Dans son travail quotidien, elle propose Ă  la fois des sĂ©ances pour accompagner les adultes dans le ressenti et les sensations de la pratique de yoga pour qu’ils puissent ensuite accompagner les enfants dans ces mĂȘmes postures. Pour partager une posture de yoga il faut l’avoir d’abord ressenti soi-mĂȘme car il s’agit Ă©galement de faire travailler son mental et pas uniquement son corps.
​
- L’important pour les enfants est de leur raconter une histoire, cela leur permet de s’intĂ©resser, de garder l'attention, d'apprendre Ă  se concentrer, nous pourrons y voir aussi l’intĂ©rĂȘt pĂ©dagogique du bain de langage qui favorise l’accĂšs Ă  un vocabulaire riche et stimule la crĂ©ativitĂ© et l’imagination.
​
- La respiration pendant la sĂ©ance favorise la dĂ©tente et permet ainsi d’évacuer le stress accumulĂ© et de mieux se protĂ©ger des stress Ă  venir. Cela cultive l’intelligence Ă©motionnelle en permettant d’identifier ses ressentis et ses Ă©motions. Nous savons aujourd’hui que le cortisol est nĂ©faste pour le corps et notamment le cerveau de l’enfant en plein dĂ©veloppement. Tous ces exercices de yoga permettent de prĂ©venir la libĂ©ration du cortisol dans l’organisme grĂące Ă  une pratique rĂ©guliĂšre et protĂšgent ainsi les enfants.
​
- Le yoga favorise Ă©galement la dĂ©couverte du corps et mobilise ce dernier pour trouver un meilleur Ă©quilibre. Il aide les enfants Ă  se modeler, permet de lever les tensions et favorise ainsi la croissance de l’enfant. On parlera ici de dĂ©couverte du schĂ©ma corporel.
​
- Tous ces bĂ©nĂ©fices vont permettre Ă  l’enfant de gagner confiance en lui et de gagner en autonomie, il pourra donc ĂȘtre pleinement disponible pour dĂ©couvrir et comprendre le monde qui l’entoure.
​
- Un exercice Ă  faire avec les plus petits : « le jeu de la marionnette ». On demande Ă  l’enfant de se grandir le plus possible pour devenir immense, puis on lui demande de se faire tout petit. L’objectif est de lui donner conscience de son corps et de lui apprendre Ă  se tenir bien droit. L’enfant entre 1 et 3 ans comprendra beaucoup mieux des explications contrastĂ©es, d’oĂč l’importance de travailler deux tonus corporel opposĂ©s.